Ma première production de savon toute seule comme une grande...
Ça a pas été sans mal...

J'ai réussi à éliminer tout source de perturbation extérieure (homme, enfant et animaux). Tous les ingrédients sont réunis, le matériel est au complet, j'ai affiné mon projet de recette en potassant des bouquins et en discutant avec les savonnières du forum des plaisirs, j'ai calculé mon poids de soude avec The sage...

Je mets tout en place, je récapitule quinze mille fois (au moins) les différentes étapes... et c'est parti, tout d'abord il faut réduire mon avocat en purée... sauf que là... premier avocat : noyau moisi... Zut... deuxième avocat: pulpe moisie... Flûte... troisième avocat : pourri .. et Merde (ben oui, au troisième, là je peux...)..
Je laisse tout en plan, je saute dans ma voiture, et je file acheter des avocats (j'aurais pu changer de recette, mais je voulais vraiment faire ce savon pour mon Ba-bi...)...
Une demi-heure plus tard, je rentre, je fais ma purée, je la mets au frigo...

Étape suivante, je commence à peser mes huiles, j'ai prévu une recette sur une base de 1 kg d'huiles. Arrivée à 700 gr, je percute que mon récipient va être tout juste à la bonne taille pour mon kilo... Ouais... sauf que je fais comment moi après pour mettre la soude dedans et mixer ?!!! Je change donc de contenant en cours de route, pour ensuite me rendre compte que le nouveau a le cul tout  juste plus petit que la casserole à bain marie, donc il faut que je remplisse la casserole presque à raz bord pour que 2 cm du cul de mon récipient à huile puissent tremper... En prime, j'avais mis trop d'eau, donc j'en ai fichu de partout en posant la gamelle à huile... Tout va bien... Je ne suis pas du tout une souillon qui en fiche partout dès qu'elle fait un truc... non non...

Bon, je vous passe tout ce qui s'est passé normalement : pour ça, vous avez des pas à pas très bien faits chez Hooly et chez Thomaëlle...

On en arrive au moment tant attendu où on verse la pâte à savon dans des moules... Normalement, ça aurait dû être un jeu d'enfant, vu que j'avais prévu un super récipient avec une poignée et un bec verseur... Mais si, vous savez, le récipient où il tient tout juste un kilo d'huile... donc où mon mélange n'est pas vu qu'il a fallu que j'en prenne un plus grand... qui n'a ni poignée, ni bec verseur... Et donc quand j'ai commencé à mettre la pâte dans les moules, ça s'est bien passé... pour les deux premiers savons... et pour les autres, la pâte a coulé le long de la paroi extérieure, j'en ai fichu de partout de la pâte de savon caustique... Déja que ça me saoule en temps normal le ménage...

Bref, passons, je suis contente quand même.

Même si mes savons n'étaient toujours pas démoulables au bout de 24 h, ni de 48 d'ailleurs (Ben oui, ma recette est bien grasse, donc ils collaient au fond de moule ). Comme ma patience a des limites, j'ai démoulé au troisième jour, ça leur a fait une surface bizarre... et puis le nounours il a un peu une sale gueule... Y'a que ceux qui étaient dans la brique de lait qui s'en sortent bien. Ils ont d'ailleurs une couleur assez différente des autres.


octobre_036


Alors,voilà la recette que j'ai utilisée :

Huile de coco 15 %
Beurre de cacao 10 %
Karité 15 %

Huile d'olive 30 %
Huile de carthame 10 %
Huile de colza 20 %

soude + eau calculé pour une surgraissage à 7 %

à la trace : purée d'avocat + crème + 3 % d'huile de carthame...

Il faut rendre à César...

L'idée du savon à la purée d'avocat est de Mary, que vous trouverez sur le forum fait maison, vous profiterez également de ses contributions sur les Banlieusardises...

Quand à la qualité de mes savons, verdict dans 4 semaines...

EDIT après test

Alors : il sent le beurre de cacao, il mousse très peu, mais il est très nourissant et laisse la peau très douce et souple !